CARRELAGE A DOMICILE NANCY METZ - Tel: 06.74.31.84.95
La fabrication du carrelage
emaillage a sec

La fabrication du carrelage

LA FABRICATION DU CARRELAGE CERAMIQUE

 

Composition du CARRELAGE:

Le carrelage, est un matériau très solide, c’est pour cela qu’il est beaucoup utilisé dans le milieu de la céramique.
Il est composé d’une multitude “d’ingrédients”, dont chaque usine garde la “recette” secrète, mais on retrouve dans la plupart de l’argile, des minéraux, du kaolin, du quartz, feldspath, et d’autres roches. Certains fabricant y ajoutent des colorants afin de rendre le coeur du carrelage, appelé “biscuit” coloré. On parlera alors de grès cérame coloré dans la masse. On en parlera dans un autre article.

PROCEDE DE FABRICATION:

Les matières premières sont plus ou moins pures en fonction des usines. C’est aussi ce qui différencie et explique les différences de tarifs entre des carreaux qui souvent se ressemblent!

broyage:

Broyage
Broyage

Les matières premières du carrelage sont broyées et mélangées dans une grosse machine. Un peu comme un mixeur pour faire un gateau! Mais attention les dents!
Une fois toutes ces matières broyées, on obtient un genre de pâte que l’on appelle la barbotine! On va ensuite envoyer la barbotine dans une nouvelle machine de la chaîne de production.

ATOMISATION:

Atomisation
Atomisation du carrelage

La barbotine est donc envoyé dans un atomiseur. Cette machine va servir à déshydrater la barbotine, afin d’en retirer toute l’eau! La barbotine est envoyé dans un énorme tourbillon d’air chaud qui va la sécher! On obtient ainsi un genre de poudre, plus ou moins épaisse en fonction des réglages de la machine.

PRESSE:

Presse
Presse carrelage

La poudre est ensuite envoyée vers les presses. Le mélange est pressé à plus de 500kg par cm². Autant vous dire que la pâte à carrelage, c’est compact, même avant la cuisson!

SÉCHAGE:

Sechage du carrelage
Séchage du carrelage

La céramique est préparée pour être cuite. On passe un genre de brosse ou de raclette pour rendre le mélange plus lisse en surface. Différents courants d’airs plus ou moins chaud sont utilisés lors de cette étape de fabrication du carrelage en prévision de l’émaillage.

ÉMAILLAGE:

Il y a plusieurs types d’émaillage. Là encore, tout dépend des usines et des machines qu’elles possèdent, mais aussi du décor souhaité. Il existe plusieurs types d’émaillage.

L’émaillage à sec, qui permet de centrer les décors sur les carrelages et d’avoirs une multitude de décors différents. Très utile par exemple lorsque l’on veut faire une imitation pierre ou bois. C’est un l’imprimante du carrelage. On peut tout régler facilement et changer de programme en fonction des formats.

emaillage a sec
Émaillage a sec

L’émaillage à l’aide de buse. Les carreaux sont sur des tapis roulants et passent sous des buses qui déposent de l’émail liquide en surface. On peut disposer les buses de différentes façons en fonction du rendu voulu.

La sérigraphie, est une autre technique très moderne, qui envoie les émaux en fonctions des motifs souhaités.
On passe ensuite tout ça au four!

CUISSON:

four carrelage
Four pour carrelage

Il faut un gros four pour fabriquer du carrelage. Certaines usines ont des fours de plus de 100m de long… Et oui!
Le four va chauffer aux environs de 1200°C voir + en fonction des usines. La qualité de cuisson est importante. Plus les températures sont élevées et surtout constantes, et meilleure sera la qualité du carrelage. Ici aussi, on joue sur le prix final du carreau! Les usines pas chères montent peu en température et pas longtemps…
Ces fours sont des véritables enjeux économiques et écologiques. Sachez qu’ils consomment énormément d’énergie, et que par conséquent ils sont très pollueurs. Les usines font des efforts pour réguler leur consommation en énergie, et sont souvent très engagées dans les énergies renouvelables et le traitement des déchets. Ici aussi, tout cela joue sur le prix de votre carrelage!

TRI:

Tri du carrelage
Tri du carrelage

Les carreaux vont ensuite être triés. Ils passent sur des tapis roulants. Certains défauts sont repérés par des machines, d’autres par des être humains. Chaque production est identifiée par un “bain”. Le bain désigne à la fois la “nuance” c’est à dire la couleur du carrelage, et aussi son “calibre”, c’est à dire sa taille.
Il faut savoir que les productions sont différentes les unes des autres. Toutes les conditions climatiques ne sont pas toujours les mêmes, même chose pour les T° de four, quand les carreaux refroidissent… C’est ce qui explique ces différences de teintes et de taille.

FINITION:

Les carreaux peuvent ensuite recevoir des usinages supplémentaires. Je reviendrai sur chaque usinage séparément. Par exemple on peut rectifier un carreau, c’est à dire le retailler sur les 4 cotés. Cet usinage aura l’avantage d’uniformiser les dimensions des carreaux. Tous les carrelages feront la même taille au 1/10mm prêt.
Si par exemple vous voulez mixer des couleurs ou des formats, vous devez choisir des carreaux rectifiés! Sinon vous allez avoir des soucis de calibrage. par exemple vous devrez aligner des carreaux de 30.2cm de coté avec d’autres de 29.8cm. Ca devient vite compliqué!
En choisissant des carreaux rectifiés, ils feront ainsi tous exactement 30.0cm. (par exemple)
Vous pouvez aussi faire des joints plus fins, et moins profonds avec des carreaux rectifiés.

MISE EN BOITE:

Ensuite les carreaux sont emballés dans des boites. Une même usine peut avoir plusieurs packaging, en fonction du pays de destination, ou parfois car elle fabrique pour un revendeur en particuliers. Vous trouvez donc des carreaux de grandes marques dans des emballages “no-name” parfois.
Toute cette étape est automatisé, les boites sont ensuite mises sur des palettes, puis cerclées et bâchées pour pouvoir être transportées sans risque. La qualité des emballages jouent encore sur le tarif final! De belles palettes, avec des cartons bien collés, emballés sous une bâche épaisse, le tout serti avec du plastique… Ça a un coût!
Certaines usines rajoutent même des renforts dans les coins des carrelages, en plastique, d’autres de fines feuilles de mousse entre les carreaux, afin de mieux les protéger.

 

Voici une petite vidéo de chez Ceratec qui vous montre les grandes lignes du concept.

 

La fabrication du carrelage chez Gayafores:

Fermer le menu